Nymphoplastie

La chirurgie de l’intime au féminin

Fragile, notre intimité nécessite parfois des interventions chirurgicales délicates. Qu’elles soient esthétiques ou réparatrices les chirurgies de l’intime sortent de plus en plus de l’ombre.
Ces chirurgies demandent une écoute toute particulière et une approche détendue et de confiance. Elles s’adressent aux femmes qui souhaitent améliorer l’aspect du sexe en corrigeant des anomalies congénitales, traumatique ou liées au vieillissement.

Chirurgie de rajeunissement du vagin (VAGINOPLASTIE)

La VAGINOPLASTIE est une chirurgie plastique qui consiste au resserrement du vagin en retirant les tissus en excès, en restaurant ou en resserrant les muscles du plancher pelvien. L’objectif de cette intervention et de permettre avoir une vie sexuelle plus épanouie.
La VAGINOPLASTIE ne constitue en aucun cas un obstacle pour un futur accouchement par voie normal.
La reprise des activités après cette opération peut se faire après 3-4 jours de repos général.
Pour les rapports sexuels une abstinence de 6 semaines est obligatoire.

Laser vaginal

Le vieillissement naturel peut affecter considérablement les voies vaginales ce qui peut causer chez certaines femmes des problèmes physiologiques et psychologiques graves, notamment en raison de l’atrophie vaginale. Notre nouveau laser gynécologique traite tous les symptômes liés à l’atrophie vaginale : Relâchement de la muqueuse vaginale Traitement de l’incontinence urinaire de l’effort et mixte Sécheresse et déshydratation Diminution des sécrétions vaginales Inflammation et sensation de brûlure, de démangeaison Possibilité de traitement chez les femmes ayant eu un cancer du sein et souffrant d’atrophie vulvo-vaginale. L’effet positif de laser vaginal est perçu dés les premières semaines de traitement. Son utilisation est simple, ne nécessite aucune anesthésie et réalisable au cabinet du médecin.

Traitement du point G

Le point G est un tissu glandulaire érectile situé sur la paroi antérieure du vagin. Il s’agit d’un tissu relativement sensible. Une augmentation du point G permet de favoriser la stimulation du derme et ainsi faciliter le plaisir vaginal.
Une amplification du point G a pour objectif de le gonfler pour favoriser sa stimulation lors des rapports sexuels.
Il existe 2 techniques d’augmentation du point G : par injection d’acide hyaluronique ou par lipostructure.

L’injection d’acide hyaluronique

Il s’agit d’une substance que l’on trouve naturellement dans les tissus de tous les organismes vivants. L’intervention dure en général 30 m. L’injection est indolore. Un saignement superficiel de courte durée est possible après l’injection. Il faut savoir que l’acide hyaluronique est une substance résorbable. Les effets d’une injection se ressentent environ de 6 mois à 1 an.

Lipostructure

Une lipostructure-est une technique de réinjection de la propre graisse du patient. La réinjection de la graisse est effectué à l’aide de micro-canules.
L’intérêt de cette intervention réside dans le fait que le résultat est de longue durée dans la mesure où la graisse réinjectée n’est pas résorbée par l’organisme.

La chirurgie du clitoris.

Pour un clitoris plus sensuel, “désenfouissement–avancement”, pour celles estimant leur clitoris imperceptible ou manquant de sensibilité. Ceci induit une sensibilité sexuelle accrue par une meilleure exposition du clitoris. C’est une intervention qui dure une vingtaine de minutes et se fait en anesthésie locale et qui permet à la patiente de repartir très vite après.

Périneoplastie

Cette opération de la chirurgie plastique vise à traiter un périnée déchiré ou incisé lors d’un accouchement. La procédure consiste à suturer les deux lèvres de l’enveloppe cutanée et le cas échéant les muscles releveurs du plancher pelvien.
L’intervention dure de 20 à 60 m. sous anesthésie locale et processus de cicatrisation dure environ 6 semaines.

Labioplastie : réduction des petites lèvres.

La nymphoplastie s’adresse aux femmes qui présentent des petites lèvres débordantes pouvant gênées leur vie quotidienne (irritation) et leur vie sexuelle. Il est possible de corriger cette disgrâce chirurgicalement.
La labioplastie réduit la taille d’une ou des deux lèvres. Elle peut également être utilisée pour réparer les lèvres abimées par une maladie ou une blessure et surtout après un accouchement. C’est une intervention presque toujours ambulatoire réalisée sous anesthésie locale et sédation.
Après l’opération les patientes peuvent ressentir un inconfort et un œdème modéré qui disparaissent généralement, dans la plupart des cas après une à deux semaines, une durée de cicatrisation allant de trois jours à deux semaines.

Epaississement : augmentation des grandes lèvres

En cas de grandes lèvres trop petites (hypotrophie) ou inexistantes (atrophie), on peut les épaissir par lipofiling ou liposculpture.
Le lipofiling consiste à injecter la graisse dans les grandes lèvres. Le résultat est immédiat, avec des lèvres épaissies, bombées et toniques.
Le résultat définitif de l’épaississement des grandes lèvres de la vulve s’observe 3 mois après l’intervention.
L’intervention se fait en ambulatoire sous anesthésie locale associée à une sédation.
Plusieurs des ces interventions peuvent être associées afin d’obtenir un résultat satisfaisant sur le plan esthétique et fonctionnel.
Les photos pré et post opératoires vous seront présentées lors de la consultation.